Les lectures inavouables

Mon petit frère (il a 36 ans mais je pense toujours à lui comme à mon « petit » frère) et moi sommes TRES différents. Grosso modo, nous avons grandi telles deux parallèles qui ne se rencontrent quasiment jamais.

Je ne saurais expliquer cette différence, qui est la même avec mon grand frère. Peut-être chacun a-t-il endossé son rôle dans la fratrie, son étiquette et s’y est-il tenu. Peut-être que nous étions fondamentalement très différents et que nos centres d’intérêt n’ont que rarement convergés.

Je l’ignore mais cela n’a jamais été un souci, au fond. Juste le constat que nous n’étions pas très proches mais pas indifférents pour autant.

Rassurez-vous, ce post n’a pas pour but de vous faire la généalogie de mes relations avec mes frères (qui sont aujourd’hui excellentes au demeurant) mais de contextualiser le fait que nous avions initialement assez peu en commun.

Or, il y a quelques années, mon petit frère donc, a décidé de m’initier à ses lectures.

Il faut savoir qu’avant mes 30 ans je n’avais quasiment lu aucun roman moderne, c’est-à-dire postérieur à 1970 en gros. Ils me tombaient des mains. A côté des Balzac, des Zola, des Flaubert, des Dostoïevski et Yourcenar que je vénérais, je ne comprenais pas leur économie de mots, je trouvais vulgaires leurs intrigues si contemporaines et finalement je ne trempais qu’un orteil récalcitrant dans cette eau qui me paraissait trouble et glacée.

Pour mon anniversaire j’ai donc reçu dans ma boîte aux lettre un jour les 3 premier tomes de Game of Throne adressés par mon cadet. Attention, je vous parle d’un temps où cette série celebrissime n’existait pas et où ce récit se « résumait » à un best-seller de 16 tomes réservés au fondus de Fantasy qui regrettaient d’avoir déjà lu 20 fois le Seigner des anneaux (en gros).

Quelle bonne idée! 3 mois plus tard j’achevais le dernier tome, qui par ailleurs n’était pas la fin du récit mais George R. R. Martin ne semble (toujours) pas décidé à écrire la fin de l’histoire. J’avais adoré cette débauche d’intrigues sophistiquées et de personnages dingues, je m’étais plongée longuement dans la généalogie de ces familles cruelles et dysfonctionnelles au possible, bref j’avais passé un excellent moment ! (merci qui?)

Depuis, j’ai naturellement révisé mon jugement sur la littérature moderne, je suis tombée amoureuse d’Olivier Adam, de Haruki Murakami et de Modiano (oui je n’ai pas peur des grands écarts) et je guette la rentrée littéraire comme une petite assoiffée. Fontaine, fontaine…vous connaissez la chanson.

Désormais, ma fille la Grande Fée a pris le relais de mon frère et je lis grâce à elle de nombreuses sagas comme « Gardiens des Cités perdues »,  « La passe-miroir » et autres « Divergentes » et « Hunger games ». Figurez-vous que je m’en porte trés bien et cela ne m’a pas empêchée de relire Proust l’année dernière ni de tomber in love des éditions Zulma récemment.

Et à ma plus grande joie, mon frère a récidivé il y a quelques semaines en me recommandant le très bon « Empire Ultime » de Brandon Sanderson. Le titre ne présage rien de bon je l’avoue, mais l’histoire se tient très bien, est trépidante et exotique au possible, assez dark aussi mais rien de comparable aux polars que je ne supporte plus tant ils se complaisent dans une noirceur gratuite et maladive.

Alors voilà, j’ai 40 ans et je lis des teen-sagas, j’aime les best-seller Fantasy et je n’ai pas relu Dostoïevski depuis 15 ans. C’est un peu coming-out bien modeste que celui-ci mais je voulais juste vous dire que lire c’est chouette, quel que soit le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse.

Voilà pourquoi aussi mon Pilou de 8 ans dévore actuellement des mangas et la biographie d’Antoine Griezmann en 2 tomes (oui ça existe, si votre enfant est dingue de foot, vous pouvez l’amener à la lecture aussi).

La morale de cette histoire? Il n’y a pas d’âge pour se trouver des points communs avec votre petit frère et surtout lisez tout ce qui vous chante!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.