Pervers narcissique, vampires psychiques : si on parlait plutôt des accords Toltèques?

On a beaucoup entendu parler des « pervers narcissiques » ces dernières années. Je ne sais pas pour vous mais je frôle la crise d’urticaire à force d’entendre cette sentence partout, médias, machines à café, conversations entre copines. Si votre chef vous dénigre, votre mari vous désaprouve, votre soeur vous irrite, votre voisin vous emmerde : la réponse est simple, ce sont des pervers narcissiques. 

Pourtant, la définition du pervers narcissique est assez gratinée et laisse penser que si nous en avons peut-être rencontré au cours de notre vie, ils ne sont pas non majoritaires sur la planète. Ceci est un scoop : on peut être en désaccord avec son patron, son conjoint, son client, sans qu’il soit forcément un psychopathe. En revanche, bonne nouvelle, n’importe quel psy vous le dira : nous sommes tous névrosés. Et la névrose, c’est normal (un peu beaucoup passionnément selon les cas).

Il est donc possible qu’une amélioration de votre qualité de dialogue, d’écoute ou le démarrage d’une thérapie puisse apporter une aide suffisante, efficace et rapide aux difficultés relationnelles rencontrées (moi-même j’en rencontre plein, c’est même la chose au monde qui m’épuise le plus alors que j’y mets du coeur, si vous saviez).

Et pourquoi c’est bien de s’interroger sur soi et pas seulement interroger le comportement des autres ? Pour éviter de foncer dans le mur des analystes simplistes et pénétrées qui vous arrangent grave.

Du genre : LUI mauvais, MOI formidable #Circulezyarienàvoir

Pour achever d’y voir clair sur l’épouvantail-pervers-narcissique, il existe 30 comportements caractéristiques qui vous permettront d’activer votre détecteur. Je liste ici les 5 premiers :

  1. Le pervers narcissique culpabilise les autres en invoquant l’amour, l’amitié, la famille et la conscience professionnelle
  2. Le pervers narcissique exige la perfection de la part des autres, qu’ils doivent être omniscients, totalement disponibles à lui et ce, immédiatement, capables de répondre à toutes les questions et qu’ils ne doivent jamais changer d’avis
  3. Le pervers narcissique exploite les sentiments moraux des autres (devoir, générosité, courtoisie, humanisme…) pour satisfaire ses besoins
  4. Le pervers narcissique remet en cause la compétence, la personnalité et les qualités des autres : il critique et dévalorise afin de créer le désarroi et, après, il juge
  5. Le pervers narcissique jalouse tout le monde (y compris sa famille)

En ce qui me concerne, l’addition de ces 5 définitions (sur 30) suffit à éliminer 99,9% de mon entourage. Finalement elles ne collent qu’à une seule personne (et que j’ai réussi à fuir, heureusement). On est loin du harcèlement généralisé.

En revanche je vous confirme que, comme vous sans doute, j’ai malheureusement rencontré quelques blaireaux, des nazes, des médiocres, des égoïstes, des peureux, des érotomanes, des emmerdeurs, des colériques, des mégalos, des utilitaristes, des insensibles, des chougneurs, des fatigants, des vaniteux … et qu’il y en a autant qui ont dû me trouver insupportable. Des gens, quoi.

De pervers narcissique en bonne et dûe forme, point.

Cela dit, je m’égare un peu, car le pervers narcissique n’est plus à la mode. Oyez, oyez, le « Vampire psychique » l’a remplacé!

Il en va de la psychologie comme de la mode : il faut être à la page et inventer de nouveaux concepts régulièrement, pour maintenir l’attention et renouveler l’intérêt. Vous le découvrez ici et par exemple.

Alors, ce vampire psychique, qui est-il?

« Les vampires psychiques sont plus souvent des personnes très dépendantes, incapables de se ressourcer par elles-mêmes sur le plan émotionnel et intellectuel. » Il est précisé aussi que ce sont « des personnes qui se nourrissent de notre énergie et de nos émotions« .

Alors oui, on en connaît tous des gens comme ça, qui nous pompent une énergie folle sans nous donner grand chose en retour… on les appelle LES ENFANTS (#joke).

Blague à part… n’en sommes-nous pas nous-même, des vampires, en fonction des circonstances, des époques, des situations ? Il m’est arrivé mille fois de m’appuyer sur une amie plus énergique, plus talentueuse, plus positive que moi, de me ressourcer grâce à elle, ou encore de profiter de l’assertivité surnaturelle de mon mari pour réévaluer mes priorités et remettre de l’ordre de mes pensées? Cela fait-il de moi un vampire, mérite-je cette étiquette?

Je ne pense pas…car on trouvera sans doute autant de personnes pour dire que je les ai aidées et boostées pour passer des étapes compliquées de leur vie ou simplement se regarder différemment. Cette histoire de vampire, c’est un peu comme celle des cons de Pierre Perret : On est toujours le con de quelqu’un!

Mais je vous parie qu’on va en entendre beaucoup parler, de ce nouveau coupable désigné, le vampire.

Au fond, tout cela me glace un peu, parceque je trouve si simple et si brutal à la fois de penser à la va-vite que le problème vient des autres et de mettre ça sous un beau packaging putaclic.

En ce sens, le best-seller « Les accords Toltèques » m’a beaucoup éclairé. L’idée n’est pas essayer d’être parfait ni tenter de changer le monde, les autres ou de les responsabiliser pour nos errances.

Capture d_écran 2018-04-25 à 15.23.09

Le principe est d’appliquer au quotidien 4 principes relationnels simples afin de « nettoyer » les relations entre vous et les autres de toutes les perturbations qui les agitent habituellement. Je vous les liste, elles m’aident beaucoup même si c’est drôlement dur de les appliquer en permanence (un peu comme Gordon avec les enfants) :

  • Que votre parole soit impeccable : ne médisez pas, ne soyez pas flou, ne tortillez pas…dites simplement et clairement les choses
  • Quoiqu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle : chaque personne joue sa propre partition. Vous n’êtes que l’instrument de sa névrose. Elle vous agresse, vous juge ? C’est SON problème. Il ne s’agit pas de vous (même s’il est fort désagréable de se retrouver punching-ball, il faut la reconnaître).
  • Ne faites pas de supposition : ne supputez pas ce que pense l’autre, n’imaginez pas des intentions cachées, ne faites pas de plan sur la comète. Réagissez en fonction de ce qu’autrui dit ou fait, pas en fonction de ce que vous pensez qu’il veut dire ou veut faire.
  • Faites toujours de votre mieux : cette règle est intuitivement facile à appréhender. En faisant de son mieux (et non à la perfection) il est plus facile d’être en paix avec soi-même. Attention, faire de son mieux ne veut pas dire être un masochiste qui vise l’impossible, cela signifie faire de votre mieux possible dans le contexte présent et en l’état actuel de vos connaissances et de vos possibilités. C’est tout le contraire de viser la lune, c’est être raisonnable, responsable, en un mot : juste.

Cette idée de justesse est l’une de celle qui me passionne le plus, sans doute parceque je suis une excessive qui se soigne. Le juste effort, la juste émotion, la juste réponse; un combat infini sur lequel je ne lâcherai jamais car je sais, je sens, qu’il est la clé de l’harmonie. La mienne en touts cas.

Enfin, je ne peux pas m’empêcher de conclure ce billet décousu en vous faisant méditer comme je l’ai fait moi-même sur cette phrase d’une ironie folle car elle a été prononcée par l’inventeur même du concept de vampire psychique (encore lui!) :

« Le fait d’être victime (ou de se considérer comme telle) n’octroie pas un blanc-seing pour épuiser les autres« .

Voilà, c’est dit 🙂

Publicités

2 commentaires sur “Pervers narcissique, vampires psychiques : si on parlait plutôt des accords Toltèques?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.